Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2017

Le cas Techno

lcw,fr.n.,oc-viiiTourner le dos à la techno, ce fut pour moi un dur destin.

Plus tard, reprendre goût à quoi que ce soit, une vraie victoire.

Nul ne fut peut-être, plus que moi, empêtré dans la technomania, nul n'a dû s'en défendre avec plus d'acharnement, nul ne s'est davantage réjoui d'en être enfin débarrassé.

D'autres peuvent sans doute se tirer d'affaire sans techno : mais le DJ n'est pas libre d'ignorer la techno. Il se doit d'être la mauvaise conscience de son temps : il faut donc qu'il ait la meilleure science de ce qu'est son temps.

Fort bien ! 

Je suis, tout autant que la techno, un enfant de ce siècle, je veux dire un décadent, avec cette seule différence que, moi, je l'ai compris, j'y ai résisté de toutes mes forces.

Et j'ai pourtant été l'un des technomaniaques les plus corrompus ! J'ai été capable de prendre la techno au sérieux !

Si, sur ce blog, je proclame hautement que la techno est nuisible, j'entends proclamer tout autant à qui elle est cependant indispensable.

Je comprends parfaitement qu'un musicien puisse dire aujourd'hui : "je déteste la techno, mais je ne supporte plus aucune autre musique".

C'est par la bouche de la techno que la modernité parle son langage le plus intime : elle ne cache ni ses vices, ni ses vertus, elle a perdu toute pudeur.

Mais je comprendrais aussi un DJ qui dirait : "La techno résume la modernité. Rien n'y fait, il faut commencer par être techno…"

Qu'exige un Dj, en premier et dernier lieu, de lui-même ? De triompher en lui-même de son temps, de se faire "intemporel". Sa plus rude joute, contre quoi lui faut-il la livrer ? Contre tout ce qui fait de lui un enfant de son siècle.

 

Lire la suite

Publié dans Livre, Musique | Tags : lcw, fr.n., oc-viii, transposition | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

20/02/2017

Ecce Homo

fr.n.,oc-viii,ecce homo,pourquoi je suis si avisé

Lire la suite

Publié dans Livre, Loisirs | Tags : fr.n., oc-viii, ecce homo, pourquoi je suis si avisé | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

13/02/2017

À la source

jean de la fontaine,fable

Lire la suite

Publié dans Livre | Tags : jean de la fontaine, fable | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

23/01/2017

C'est un signe

La Petite Écrevisse Blanche, Georges Bataille

Lire la suite

Publié dans Jeux, Livre | Tags : gb-oc.iv | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

05/12/2016

Avant

chauvet lascaux vignette.jpg

Quatrième de couverture : Dans cet ouvrage posthume inédit, l'anthropologue Alain Testart pose son regard sur le dispositif iconographique des grottes ornées du paléolithique, en particulier celles de Lascaux (-18 000) et Chauvet (- 37 000).

Analysant aussi bien la distribution spatiale des œuvres, les représentations animales et l'abondance des signes abstraits, il en propose une interprétation inédite jointe à une nouvelle théorie des signes.

Selon lui, cet art obéit à un canon qui semble renvoyer à un mode de pensée mythique similaire à celui qui s'exprime dans le totémisme. L'iconographie des grottes évoquerait ainsi une humanité hybride, mal dégagée du monde animal. L'homme y est certes figuré, mais de façon dissimulée. C'est au travers des animaux et de leur classification en espèces que l'art pariétal nous révèle, explique Alain Testart, une classification des hommes.

L'omniprésence des signes de la féminité apposée sur les images d'animaux donne à penser que la reproduction du monde était en outre une préoccupation centrale de la religion des Paléolithiques. Miroir de l'état mythique des origines, la grotte renfermerait dès lors les étapes d'une cosmogonie.

 préhistoire,religion,chauve,lascaux

Publié dans Livre, Science | Tags : préhistoire, religion, chauve, lascaux | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

24/11/2016

Jeanne des Anges

Les Possédées de Loudun

Notice INA : Le 22 septembre 1632, dans un couvent d'Ursulines à Loudun la mère supérieure, Jeanne des Anges et les autres religieuses du couvent affirmèrent avoir vu des fantômes et avoir été ensorcelées par le curé Urbain GRANDIER. Le cardinal de RICHELIEU, qui avait semble t-il un contentieux à régler avec le curé, s'empara de l'affaire et le curé de Loudun fut exécuté sur le bûcher suite à un procès en sorcellerie. Alain DECAUX revient sur cette affaire et sur la personnalité des principaux protagonistes. De nombreuses gravures et tableaux en illustration.

16/11/2016

À la lettre zède

nicholas roerich

Publié dans Livre | Tags : nicolas roerich, zarathoustra, 1931 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |